Shoayb shahabi est né dans une famille qui avait de l’intérêt pour l’art et la littérature. La passion profonde du père pour les lettres, la poésie et la musique traditionnelle mais aussi les efforts de son frère aîné lui ont fait connaître les éléments uniques de l’art et de la culture d’Iran.
Chanter les hymnes et les chansons aimées parmi ses amis pendant son adolescence montrait son attachement pour la musique et la chanson. Pendant ce temps-là les émissions précieuses « Gôlhâ » qui étaient diffusées de la radio ont fait augmenter son attachement pour la chanson. Peu à peu, il s’est occupé de rassembler les œuvres des anciens et des radifs de la musique traditionnelle iranienne.
Sa passion et ses efforts l’ont dirigé à se présenter dans les cercles artistiques et chez les maîtres célèbres de la musique iranienne. Selon lui, la fréquentation avec ces maîtres lui ont enseigné les leçons de la vie et d’amour plus que la musique elle-même. Les maîtres comme Akbar Golpaygani (Golpâ) qui est un maître unique et doué de son style propre, Ahmad Ebrqhimi, Jamchid Andalibi (le joueur professionnel de ney), Reza Mousavizadeh (le joueur célèbre de târ et de setâr qui est le meilleur des élèves du maître Hossein Omoumi) et les autres maîtres de la musique…
Depuis 1388, Shoayb Shahabi a poursuivi dans les cours privés le niveau supérieur d’études de radifs (dastgâhi) et les chansons composées chez le maître Akbar Golpaygani.
Selon Monsieur Shahabi, les cours de Reza Mousavizadeh sont l’une des meilleures occasions de sa vie car il a pu accéder à la connaissance des écoles de chansons et de la composition de la poésie et de la musique.
Intitulé le chanteur du groupe de la musique Fâkhteh, il a organisé des concerts en Iran et dans les autres pays.
Shoayb Shahabi a continué ses études dans le domaine de la linguistique : ses connaissances dans le domaine de la langue anglaise et ses relations avec le chef d’orchestre SiSâz, Monsieur Pouria Nazari nasab, l’ont aidé à organiser un concert différent qui est appelé : « La Nuit de Chris de Burgh ». Dans ce concert, qui a eu lieu à l’occasion de l’anniversaire de Chris de Burgh (ses 65 ans), Shoayb Shahabi a chanté en anglais. Dans le grand concert de La Nuit des Souvenirs, il a chanté des chansons classiques, pop et traditionnelles des grands artistes iraniens comme Farhad Mehrad, Maziar et Mohammad Nouri. Il a chanté sur la scène en compagnie de l’orchestre symphonique SiSâz en ordibehesht 1393.
Shahabi a déjà chanté dans les pays comme la Turquie, les Emirats, le Kurdistan, l’Iraq et l’Indonésie.
Shoayb Shahabi est le directeur et le fondateur de la Maison du téléphone portable (la Maison de mobile) d’Iran qui est maintenant célèbre en Iran. Aussi est-il le directeur du bureau artistique de Monsieur le professeur docteur Reza Yahyaei en Iran. Shahabi dirige aussi le bureau représentant de l’entreprise Square Line Cca. Il est actif dans le domaine des projets culturels internationaux.

  • De la naissance à 2002

    L’Eau

    • Les études
    • Les stages de chansons et de musique
  • تصویر 1

    De 2002 à 2007

    La Terre

    • Continuer les études
    • Participation aux concerts officiels en Iran et la continuation des stages de chansons chez les maîtres de la musique d’Iran.
  • تصویر 2

    De 2007 à 2011

    Le Feu

    • Les études dans le domaine de la linguistique
    • Les stages du niveau supérieur d’études de radifs de la musique iranienne chez les maîtres célèbres et participation aux concerts du groupe Fâkhteh en Iran et dans les autres pays.
    • Les stages de l’art de photographie
  • تصویر 3

    De 2011 jusqu’aujourd’hui

    Le Vent

    • Participation aux concerts en Emirats, au Kurdistan, en Iraq, en Turquie et en Indonésie.
    • Chanteur du concert de La Nuit des Souvenirs en compagnie de l’orchestre symphonique SiSâz et chanter les œuvres des grands chanteurs d’Iran dans le centre culturel de la Tour Milad.
    • Continuer les études de niveaux supérieurs de musique chez les grands maîtres.
    • La photographie
    • Participation aux projets culturels internationaux
    • Représentant des affaires de l’entreprise Square Line Cca de France en Iran.
    • Le projet Seven Beauties avec Alim Qasimov
  • تصویر 4

Quelque chose appelé l’amour

Cinquième élément, cinquième couleur

L’eau, le vent, la terre, le feu et l’amour…

rouge, jaune, blanc, noir et l’amour…

D’où viens-je Je ne sais pas où je vais aller Je ne sais pas!
Au milieu de ce va-et-vient, je sais que j’ai l’opportunité unique de la vie, c’est là que je touche mon être et que j’essaye d’aimer mon estomac dans la lutte.

Je chante, j’écris, chante et chante à partir des moments les plus précieux de mon monde, écoute ma chanson d’amour … pour être immortel.

Au son de la musique de l’amour, à cause de l’épandage du sol, danser, sur les épaules du vent lors de mon voyage: de la mer à la grandeur, des montagnes au-dessus du ciel, des bois couverts et des déserts nus … lors d’un voyage chargé de rire Et pleurer et pleurer…

en respectant le bon amour de toi…

oh vent, emmène-le là, emmène-le là, aime-moi …

Et créé notre amour… quelque chose appelé l’amour…

Shoayb Shahbi

Mont volcanique d’Agung, 2017